Emploi et Enseignement Informatique et Internet

Devenir représentant du personnel en intégrant le CSE de son entreprise

Devenir représentant du personnel en intégrant le CSE de son entreprise
Notez cet article

Il y a encore quelques années, il y avait ce que l’on appelait des comités d’entreprise qui étaient composés d’employés et avaient pour vocation de représenter le personnel de l’entreprise face à la direction. Il y avait également d’autres groupes comme le comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail, mais depuis les ordonnances Macron du 22 septembre 2017, les choses ont beaucoup évolué et le comité social et économique (CSE) a été instauré pour regrouper plusieurs anciens comités.

Personnellement, j’étais membre du comité d’entreprise en 2017 quand la nouvelle législation a été annoncée. Je faisais donc partie des personnes chargées de préparer les prochaines élections qui avaient lieu en 2019 dans notre cas. Le problème que nous avons rencontré, c’est que nous avons dû repenser toute l’organisation pour les futurs représentants du personnel, tout en prenant en compte la nouvelle législation. Législation que nous nous devions d’assimiler rapidement pour éviter tout problème avec la justice.

Election électronique du CSE

Pour nous faciliter la tâche, nous avons pris contact avec une entreprise qui s’est chargée d’organiser le vote CSE en mettant à notre disposition une plateforme en ligne sur laquelle le personnel pouvait voter en toute sécurité et simplicité. Nous n’avons pas eu à nous préoccuper de la nouvelle législation pour organiser ce vote électronique, l’entreprise s’occupait de tout. Passer par ce genre de système pour organiser des élections n’était pas spécialement courant, mais je pense qu’en cette période de crise sanitaire, le vote électronique du CSE a dû bien se démocratiser.

Lorsque tout fut prêt, plusieurs personnes ont mené leur campagne auprès du personnel de l’entreprise pour se faire élire, moi y compris, puis nous avons pu passer au vote. Au vu du nombre de salariés que compte l’entreprise, 10 personnes ont été  désignées pour siéger au CSE et j’en faisais partie. Comme j’étais déjà un représentant du personnel depuis quelques années et que je suis l’un des plus anciens de la boîte, je paraissais légitime aux yeux de la majorité. Malheureusement pour nous, avec l’année 2020 que nous venons de passer, nos actions ont été vraiment limitées. J’espère que l’année 2021 sera meilleure et que nous pourrons enfin faire de notre mieux pour remonter le moral de nos collègues fortement affectés par l’épidémie.

Related posts

Une formation ITIL pour adopter les bonnes pratiques

Franck

Matériel informatique : louer ou acheter ?

sophie

Changer de look pour un nouveau départ

Laurent