Emploi et Enseignement Gastronomie

Les dessous de la livraison à Lille

Les dessous de la livraison à Lille
Notez cet article

Ne trouvant pas de travail dans la métropole lilloise depuis que j’ai décroché mon diplôme, j’ai décidé de me mettre à la livraison en attendant d’en trouver un pour ne pas rester sans le sou. Ce n’est pas ce qui rapporte le plus mais il y a beaucoup d’offres.

Livreur dans une grande ville

Étant auto-entrepreneur, je peux choisir moi-même mes horaires, j’ai donc choisi de travailler surtout le soir et durant la nuit. Je peux de cette façon me concentrer sur ma recherche de travail pendant la journée. Cela tombe bien, c’est à cette période là de la journée qu’il y a le plus à faire. 

Forcément, j’ai majoritairement livré de la nourriture, c’est pour cela que nous sommes là mais ce n’est pas tout. J’ai également assez souvent fait une livraison alcool Lille pour tout type d’événement. Que ce soit des soirées d’anniversaire à cours de boissons ou un oublie pour un dîner aux chandelles et parfois même pour des soirées en entreprise. 

Ce n’est pas forcément le métier où on est le plus reconnu (surtout par les employeurs. Mais cela fait plaisir de voir certains clients nous regarder comme le messie lorsqu’on leur apporte ce qu’ils avaient commandés. 

Faire ce travail m’aura au moins permis de faire plus de sport qu’à l’accoutumé étant donné que je livre à vélo. Au final, cela n’aura duré que deux mois avant que je trouve un travail dans ce que je souhaite.

Une expérience enrichissante

Cela n’empêche que ce travail de livreur m’aura apporté certaines choses. En tant qu’auto-entrepreneur, j’ai dû apprendre à un peu mieux gérer mes comptes et mes intérêts. Et grâce à cela, j’ai rencontré des personnes (d’autres livreurs mais aussi des clients récurrents) avec qui il m’arrive de faire des soirées maintenant. Mais cette fois je suis celui qui se fait livrer plutôt que l’inverse.

Je ne peux m’empêcher de donner un pourboire au livreur dorénavant. Je connais les conditions de travail et la précarité dans laquelle vivent certains de mes anciens collègues. Et croyez-moi que l’augmentation du prix des livraisons n’est pas nécessairement pour le livreur. 

Tout cela pour dire au final que je ne regrette pas du tout d’avoir prit ce petit job de livreur en attendant de trouver mon travail actuel. Cela m’a même aidé à décrocher mon poste actuel, mon employeur voyant que je ne me suis pas tourné les pouces.

Related posts

Avantages et inconvénients d’être avocat

Laurent

Une formation ITIL pour adopter les bonnes pratiques

Franck

Les vins sans sulfites ajoutés, des boissons alcoolisées en plein essor

Laurent